La ville, telle qu’on ne la regarde habituellement pas…

Vue par des artistes, la ville n’a pas le même profil que lorsqu’elle est vue par des aménageurs. Jean-Sébastien Steil est directeur de la FAI AR, la formation avancée et itinérante des arts de la rue, centre de formation unique en Europe qui accueille des étudiants-artistes venus du monde entier. Installé dans un lieu lui-même unique en Europe, la Cité des Arts de la Rue à Marseille, ce centre forme de jeunes artistes à créer et à diriger des productions artistiques dans l’espace public.

Depuis la fabrication d’un mobilier urbain éphémère en étroite collaboration avec les habitants jusqu’à la surprise de voir un homme suspendu dans le vide à quelques mètres du sol, négligemment adossé à une façade en passant par le bivouac d’un « regardeur-regardé » au sommet d’un mât à douze mètres de haut, la pratique artistique s’empare de l’imaginaire urbain pour le questionner.

Jean-Sébastien Steil inaugure une série d’entretiens que construirelaville va mener régulièrement avec ces artistes de l’urbain qui, souvent, mettent magistralement en lumière l’essence même – et les contradictions – de l’espace public, qui est d’organiser les conditions d’une vie commune des citadins. Nous chercherons avec eux à poser différemment les questions des pratiques urbaines.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s