La ville malléable, c’est celle qui accepte la polyvalence du bâti

Dans la deuxième partie de l’entretien qu’il nous a accordé, le géographe Luc Gwiazdzinski, spécialiste de la nuit et des pratiques urbaines nocturnes, qu’il étudie depuis près de 30 ans, développe le principe de la « ville malléable » et commente le principe du couvre-feu et avoue qu’il « ne peut pas croire que, dans cette façon de contrôler la nuit, il n’y a pas une notion morale ».

Si on ne peut plus réaliser la ville en l’étalant à l’infini, si on ne veut pas la faire grimper dans les hauteurs ni l’enterrer sous la surface du sol, il faudra bien la rendre malléable, dit-il, car « faire la ville sur la ville » veut dire aussi empiler les usages dans l’espace et dans le temps.

C’est cela, la « ville malléable », celle qui va être polyvalente, comme déjà certains espaces communaux le sont. Faire en sorte qu’un gymnase puisse accueillir des associations le soir, qu’un amphithéâtre qui ne reçoit que des spectacles en soirée puisse être occupé dans la journée pour d’autres fonctions, que des bureaux occupés en semaine servent à d’autres usages le week-end, bref, penser et construire la ville pour que tous ces lieux soient en capacité de vivre toute la journée, toute la semaine et toutes les saisons.

« Le pouvoir, dit Luc Gwiazdzinski, a toujours voulu contrôler la nuit ». Et pour lui, le couvre-feu est un bel exemple de cette volonté de contrôle. Si la nuit a toujours fait peur à tous les pouvoirs parce qu’elle était susceptible d’abriter et de cacher les comploteurs et les espions, c’est par elle que les peuples ont souvent réussi à abattre les dictatures. Et si notre société accepte ce qu’on est en train de lui proposer, la transparence totale sous le regard des caméras, le contrôle à tout prix, autant de questions « qui ne sont jamais aussi bien posées que dans la nuit », elle perdra en même temps ce qui fait notre humanité, c’est-à-dire l’alternance entre l’ombre et la lumière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s