L’espace public, une « notion toxique »

En marge de l’entretien qu’il nous a accordé (voir « Toute ville est intelligente, de l’intelligence de ses habitants« ), Thierry Paquot nous explique ici pourquoi il estime que la notion d’espace public est dangereuse, telle qu’elle est appréhendée en France.

Rappelant que cette notion n’existe pas dans d’autres pays, ni dans d’autres langues, ni même dans notre histoire (« la rue, au Moyen-Âge, n’a pas du tout la même fonction qu’aujourd’hui« ), il redoute que ce lieu, qui est commun, accessible à tous et gratuit, ne soit standardisé par une appellation fourre-tout qui amènerait les aménageurs à le « traiter » partout de la même façon.

Étymologiquement signifiant « intervalle », espace n’est donc pas du tout synonyme de « lieu ». Dans tous les grands manuels d’architecture depuis Vitruve, fait remarquer Thierry Paquot, le mot espace n’est jamais employé. Celui de lieu tout le temps (locus en latin) ou topos en grec, c’est-à-dire quelque chose qui se dresse à un endroit.

Oublions donc l’espace public pour mieux « traiter » nos villes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s