« Toute ville est intelligente, de l’intelligence de ses habitants »

Thierry Paquot, le « philosophe de l’urbain », comme il aime à se définir, ne croit pas à l’intelligence de la smart city et encore moins à l’intelligence collective, qui serait la somme des intelligences individuelles. Une ville qu’on pourrait vraiment dire intelligente serait en revanche, pour lui, une ville où tout le monde pourrait intervenir à tout moment dans son organisation.

Il estime que la ville, aujourd’hui, dans le monde, se fait massivement en dehors de ses habitants. Mais faire croire qu’on a toutes les données pour organiser la ville, le big data, exonère les responsables de s’inquiéter de l’opinion des usagers. Et même plus : le big data leur permet de faire croire aux gens qu’ils ont été consultés.

Dans une vraie ville intelligente, Thierry Paquot imagine que ce sont les habitants eux-mêmes qui organisent le débat autour de l’aménagement de la ville. « Il faut que chacun, habitant, élu, technicien, éprouve quelque chose. S’il n’éprouve pas, c’est raté, on a tout faux ! » Chaque cas est un cas particulier, chaque cas est une expérimentation. On ne trouvera jamais le questionnaire type qui s’adapterait à toutes les situations. C’est toujours du cas par cas, du pas à pas. Et c’est obligatoirement expérimental.

Et tout ça se fait « en faisant ». Avec de la confiance. « Et ça prend du temps ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s