« La volonté de laisser se dégrader le centre-ville de Marseille date d’il y a 50 ans »

Ancien directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur de la Fondation Abbé Pierre, Fathi Bouaroua a créé un jeu de société intitulé Taudis Poly qui lui permet de mettre en lumière, thématique par thématique (campements, hôtels meublés, Hlm dégradés, copropriétés, péril et insalubrité) tous les dysfonctionnements en matière de logements dans la 2e ville de France. Une politique d’abandon du bâti, selon lui délibérée et assumée, initiée par Gaston Defferre et reconduite par Jean-Claude Gaudin, dont le but serait d’évacuer les populations pauvres du centre-ville.

La règle du jeu du Taudis Poly est tout simplement d’acheter des appartements pour les louer, comme celle de son alter ego Monopoly. Mais ici, il s’agit aussi de s’instruire. Les titres de propriété déroulent l’histoire de chaque lieu, l’achat ne peut pas être valide si on n’a pas lu auparavant les articles de presse (véridiques !) consacrés au bien convoité. Un millier de jeux a déjà été distribué par Fathi Bouaroua et une version en ligne lui permet désormais de se déplacer pour faire jouer des salles entières sur écran et de diffuser en direct son témoignage sur la politique du logement menée depuis 50 ans à Marseille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s